Théâtre-débat en Entreprise

Et si les grands messages de prévention santé-travail étaient communiqués de manière vivante ?

 

Le théâtre investit rarement le monde de l’Entreprise, et est souvent considéré comme un loisir élitiste.
En organisant au sein de votre Entreprise une représentation de « Bourrage Papier », vous offrez à vos équipes un vrai bon moment, mais aussi un cadeau bourré d’enseignements sur Soi et sur l’Autre, et de clés pour améliorer l’expérience de la vie au Travail.

Duo 5
Duo 3
Duo1
Solo Clo 5
Solo Clo 2
Plan large 2
visuel bourrage papier théâtre

Le pitch

Clotilde, quarantenaire empathique et secrétaire exemplaire d’une ONG, glisse vers le Burn-Out.

Elle ne risque pas d’y emmener son mari, Gilles, grand patron dans l’industrie, dont l’ego règne sur son entreprise comme sur son couple.

Dans l’intimité de leur relation, se jouent le rapport de force employeur / employé, la confrontation des croyances sur le bien-être au travail, et l’engrenage entre vie privée et vie professionnelle.

Leur histoire, pleine de rebonds, aborde avec humour et amour des sujets sensibles, avec à la clé des prises de conscience sur l’enjeu de la bienveillance envers soi-même et envers l’autre au travail.

Téléchargez notre flyer
Téléchargez le dossier de présentation “Bourrage Papier”

« Le spectacle de la prévention santé-travail »

La 1ère comédie pédagogique en France qui promeut les messages essentiels de prévention santé-travail par le théâtre, et qui offre un support inédit et sensible pour engager la discussion sur le sujet du bien-être au travail.

Thématique : QVT 
Type : intra-entreprise ou inter-entreprises
Profil des participants : Direction, Management et IRP
Durée : 1h30 à 1/2 journée
Format : Présentiel physique

> Téléchargez la fiche formation

WUNJO_QVT_articledepechethéâtre

Une intervention aussi originale qu’apprenante

Bourrage Papier, c’est 60 minutes de comédie pédagogique écrite par 2 coachs spécialistes de la gestion des émotions, du management et de la QVT, à partir d’une concaténation d’histoires vraies.

Par ses effets de surprise de scène, l’attention des Travailleurs est maintenue. Le format “comédie” permet de lâcher prise et de rire de l’autre. Les personnages génèrent des projections, et l’histoire touche directement le cœur du public.
Bourrage Papier est une intervention particulièrement percutante pour insuffler une culture QVT au sein de votre organisation.

VISUEL-CITATION-théâtre

La Qualité de vie au travail passe par les émotions et le théâtre

Emmanuelle Bessez est accueillie par Gilles André sur AirZen | Infos, podcasts et radios 100% positifs pour un échange intelligent et fluide au sujet de « Bourrage papier »,  

1 – Partager la QVT en touchant les émotions (01:48)
2 – Le théâtre pour la prise de conscience avant d’engager des actions (04:16)
3 – Le message de la QVT par le cœur plutôt que par des règles (7:50)

A la découverte des personnages

LE PERSONNAGE DE GILLES

WUNJO_Cabinet_QVT_Gilles_théatreComportements managériaux & relation à la QVT

Gilles dirige une grosse entreprise industrielle. Il croit se comporter comme son père avant lui, cultive le rapport de force au travail et pilote sa boîte avec la grammaire financière. Le profil ‘manager maltraitant’, malgré lui, non conscient de ses déviances comportementales. Il a une vision libérale du travail, considère les travailleurs comme des outils au service d’une performance économique.

Dans sa belle grosse entreprise, Gilles a mis en place une démarche RSE avec une politique QVT. Il se moque de ces acronymes qui veulent juste dire que l’entreprise fait semblant de s’occuper du bonheur des salariés, et joue le jeu de la dernière supercherie de l’époque.

Il a accepté de mettre des moyens en matière de bien-être au travail parce que les IRP ont lourdement insisté avec leur discours sur les devoirs de l’employeur et que l’Inspection du Travail l’ait contraint à s’en occuper.

Maintenant, la responsabilité de tout ça incombe à son CHO qu’il voit comme un centre de coût pour l’entreprise et qu’il a objectivé pour être un centre de profit. Chaque dépense pour le bien-être au travail est valorisée dans le rapport d’activités annuel pour contribuer à une image d’entreprise engagée. D’ailleurs, puisque « ça fait bien de faire du social », il a même rajouté la bienveillance dans sa charte éthique.

A mesure que les mauvaises nouvelles s’enchaînent dans son entreprise, et que son épouse Clothilde se fait déborder par son mal-être professionnel au prix de leur couple, il va prendre de la hauteur sur son histoire, modifier sa posture dans leur relation de couple et réviser ses pratiques managériales.

WUNJO_Cabinet_QVT_Gilles2_théâtreLe sens du travail

Il travaille pour gagner de l’argent, vivre confortablement… et perpétuer la notoriété de l’entreprise familiale. Pour lui, l’image sociale est cruciale.

Il ne comprend pas qu’on puisse s’abîmer la santé au travail. Pour lui, le « don de soi » doit être raisonné, car le plus important c’est la vie personnelle. Il est d’ailleurs engagé avec Clothilde, amoureux – surtout de son image -, et démonstratif par une cascade de cadeaux.

Pour ce qui est de l’équilibre pro/perso, sa solution c’est la déconnexion : il passe la porte et son travail est derrière lui. Les soucis sont au bureau, et son téléphone est éteint. D’ailleurs, quand il voit Clothilde incapable de décrocher, il est vexé, se sent concurrencé, et la soupçonne même de fuir la maison…

LE PERSONNAGE DE CLOTHILDE

WUNJO_Cabinet_QVT_Clothilde_théâtreLe sens du travail

Clothilde travaille pour se réaliser personnellement : c’est pour cela qu’elle œuvre dans une ONG. Rien de plus important pour elle que de pouvoir incarner ses valeurs, c’est-à-dire « le bien ». Son métier la passionne, elle se sent tellement utile.

Pour elle, l’entreprise est un lieu d’Hommes, un espace où réunir les énergies pour les mettre au service d’un projet plus grand, qui contribue à changer le Monde.

Elle ne pourrait pas concevoir de ne pas travailler, car son père disait toujours « Le travail, c’est la santé ». Alors pour elle, au travail « il faut se dépasser, se battre… si on veut réussir ». Elle est intimement convaincue qu’on ne gagne rien sans rien. Souffrir au travail est donc normal.

Elle aimerait réussir à concilier vie pro et vie perso, mais elle voit bien qu’elle n’y arrive pas. Elle met bien plus d’énergie dans son travail, et le paye. Mais c’est plus fort qu’elle, elle ne sait pas décrocher, son travail est comme une drogue qu’elle baptise « conscience professionnelle ».

WUNJO_Cabinet_QVT_Clothilde2_théâtreComportements de travailleuse & QVT

Clothilde vit un stress chronique au travail résultant d’une pression excessive du résultat (qu’elle se met largement toute seule), d’une charge de travail qui la dépasse (elle ne sait pas mettre ses limites, manque d’affirmation), d’un sentiment d’insécurité émotionnel et de conflits de valeurs. Le cocktail parfait pour la souffrance.

Travaillant dans une toute petite association, Clothilde ne bénéficie pas d’actions de QVT. Elle n’est pas demandeuse de RTT-cadeau ou de gadgets à la mode. Pour elle, le plus important c’est de se sentir en sécurité psychologique, elle n’a pas besoin de solutions d’ordre matériel – voire même elle en aurait peur car elle se sentirait obligée d’en faire encore davantage.

Elle estime que son patron fait de son mieux pour entretenir des relations de proximité avec son équipe, mais que cela manque de beaucoup de savoir-faire. Elle prend sur elle, tout en hurlant son besoin d’être considérée personnellement. Son mari est son seul défouloir : elle vomit à la maison une pression excessive du résultat, une charge de travail démentielle et au fond, un méchant sentiment d’insécurité émotionnel.

Rapidement, elle glisse vers le Burn-Out.

Sa culpabilité l’empêche de prendre cette pause que son corps lui réclame… La relation avec son mari se gâte rapidement, les mécompréhensions s’accumulent, le couple finit par exploser. Lorsqu’elle prend conscience qu’elle est aux portes du « vrai » BO grâce à une psychologue du travail, elle apprend à s’y observer, et comprend qu’elle s’abîme elle-même… Petit à petit, elle va s’affirmer et non seulement rétablir un équilibre pro/perso mais surtout se faire mieux respecter par son patron et par son mari.

La pièce est suivie d’un atelier-débat.
Ce temps est précieux pour permettre aux participants d’exprimer leurs ressentis et avis, d’éclairer ce qui s’est joué, et d’engager la discussion sur les voies individuelles et collectives de Bien-être au travail.
Le débat est co-animé par les comédiens-coachs, qui s’appuient sur leur expérience de gestion de groupe et d’animation de séminaires.

Ecriture & mise en scène : Marc Duranteau  

WUNJO_Cabinet_QVT_LinkedinMarc_théâtreMarc anime des séminaires de Team Building sur le sujet du Management et du bien-être au travail depuis 2009 avec l’outil théâtre, au sein de sa société “Mon entreprise est une scène”.

Marc est également professeur de théâtre, formateur et coach en prise de parole en public.

Il crée et produit ses propres spectacles depuis plus de 15 ans (MadProd31), qui sont exclusivement des comédies sur des sujets de société.

Verbatim retours-2
WUNJO_QVT_verbatimressources